We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

Palinodie (Anticinéma)

by Un Regard Froid

/
  • T-Shirt/Apparel + Digital Album

    T-shirt de haute qualité en édition limitée pour la sortie de Palinodie (Anticinéma) d'Un Regard Froid.

    T-shirt : Un Regard Froid - Palinodie (Anticinéma)

    Front : Un Regard Froid + Death Orgone design pour URF.
    Back : "L'homme n'est personnel que dans la haine" - "Inhaler la poudre à canon, et les cendres des philosophes" + logo URF

    Edition limitée - 20 exemplaires.

    Design par Death Orgone - www.frederickmaheux.com - www.facebook.com/lamashtu93

    Includes unlimited streaming of Palinodie (Anticinéma) via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days
    edition of 20  3 remaining

      €16.66 EUR or more 

     

  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €6.66 EUR

     

  • Full Digital Discography

    Get all 9 Cioran Records releases available on Bandcamp and save 20%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Annihilation, Harfangs, Enclave II-II, Le Danger d'Engendrer, Palinodie (Anticinéma), Enclave I., La Grande Vie, Pathologie n°1, and 1 more. , and , .

    Purchasable with gift card

      €52.53 EUR or more (20% OFF)

     

  • Limited Edition of Palinodie (Anticinéma), a compact disc in a DVD Digipack
    Compact Disc (CD) + Digital Album

    CD audio in a Digipack DVD. 16 pages booklet of pure hate/nihilism/pessimism.
    Limited to 66 copies.
    Pure accelerated devotion to the basest instincts of atavistic lust. Celebrating life as a destructive energy. Snorting gunpowder and the ashes of philosophers.

    Includes unlimited streaming of Palinodie (Anticinéma) via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    Sold Out

1.
2.
Je regrette que l’humanité crée davantage d’utérus que de lames Je regrette de ne pas m’être asphyxié avec le cordon ombilical Je regrette de ne pas m’être putréfié dans ton ventre Je regrette de ne pas avoir fait de mon sang un poison Notre véritable héritage est celui de la haine Une éducation à étouffer les hurlements de nos gènes Notre véritable destinée est celle de l’assassin Qui transperce cette pandémie de ratés avec le rire et le surin Corriger l’erreur. En finir. S’enfuir.
3.
Je dis oui à ce dépotoir à ciel ouvert Je dis oui à l’orgone négatif des frustrations sexuelles Je dis oui aux perversions de la civilisation À la castration chimique et aux génocides À la prostitution militaire et aux carcinogènes Nous avons besoin des esclaves Leur humiliation donne le vin le plus sincère Je dis oui aux architectures de la haine Je dis oui à la sophistication des tourments Je dis oui aux mutants délabrés de la soumission Aux chirurgies inutiles et aux dépendances À la pornographie des nations et aux inquisitions. Nous avons besoin des maîtres Leur domination nous donne la chair la plus amère
4.
Stratégie contre la famille Tous les moyens sont bons Tu cherches le salut au travers de tes semblables Je cherche le mien dans l’anéantissement Pulvériser la notion de nom S’il le faut, c’est par vos enfants que je procéderai Ils font les meilleurs monstres Je jalouse le savant de leurs tourments Nous ne devrions plus vivre passé 10 ans Les erreurs prépubères Tu es condamné à les répéter Le temps est cyclique Et on n’apprend jamais que le nécessaire pour vivre Mais pas le nécessaire pour mourir
5.
Tout ce que tu n’as pas peu Tout ce que tu n’as pas été L’urbanisme fait écho à notre jalousie À la vengeance et la morsure du mépris La tension contracte l’espace La moiteur de nos rictus figés La langue glisse sur les dents C’est une question de temps, oui Mais surtout de venin Tout ce que tu n’as pas Tout ce que tu n’es pas Ils veulent que tu échoues et que tu abandonnes ta vie Ils veulent faire de toi un outil Te faire porter des masques et t’enfermer dans les silences Jusqu’à ce que tu deviennes, toi aussi, un masque qu’ils pourront porter Le simple fait de croire que tu pouvais faire mieux est leur transcendance Tout ce que tu n’auras pas Tout ce que tu ne seras pas Les larmes des derniers moments Crachats de sang, amphète, sous-vêtements Mon corps est peut-être parmi les cadavres mais mes armes restent inflexibles Prendre tout, s’élever M’isoler à jamais
6.
Je ne m’identifie pas à vous Vous êtes militants, je suis souverain Les fautes de goût de vos engagements Davantage mesurables que sincères Vos contradictions inavouées Votre infatigable lâcheté Vous ne voulez que la violence sociale Je veux celle des armes (Je les descendrai 1 à 1) Tous les traîtres (Je les descendrai 1 à 1) Tous les lâches (Je les descendrai 1 à 1) Tous les policiers (Je les descendrai 1 à 1) Tous les artistes
7.
Ruiner la nature Déraciner les arbres Mâcher les bourgeons Condamner les puits Masquer les fleurs Frapper le ventre des femmes enceintes Défigurer les vierges Jeter entre les amants le spasme d’un cadavre Visser les yeux des nourrissons Avec une tôle noire aux dimensions du monde, barrer les rayons du soleil Passer à côté de l’humanité Sourire froidement aux prières La haine pour tout ce qui est fruit. (E.M. Cioran)

about

Pure accelerated devotion to the basest instincts of atavistic lust. Celebrating life as a destructive energy. Snorting gunpowder and the ashes of philosophers.

"L'homme n'est personnel que dans la haine." - E.M. Cioran

«From the unsettling, abrasive, epileptic-inducing AV laboratory of glitch mastermind, Death Orgone (Un Regard Froid), discharges a ripe abomination of auditory repugnance, Palinodie (Anticinéma). A septic laceration oozing curdling death industrial and power electronics pus, this uncompromising, caustic revelry swelters and pumps through veins with atavistic lust.»

From Corners Unknows - www.fromcornersunknown.com

«The terrible noise scrapes harsh enough to thrill listeners in to a state of awareness. My mind begins to fantasize about factories, airs being delightfully polluted by poisonous clouds and green liquids killing off the natures of the lakes.»

Yeah I Know It Sucks - yeahiknowitsucks.wordpress.com

«Anticinema provokes from the beginning, it grows track after track to become a sufficient force within itself, an instrument of extirpation removing moral tumours that society has been cultivating to keep man’s true nature on leash. The compositions range different styles, despite the common virulence and brutality of sound’s outcome, Un Regard Froid proves a genuine penchant to extreme electronic music and can please a dedicate auditorium.»

Santa Sangre Magazine - santasangremagazine.wordpress.com

«Une simple écoute de cette débauche auditive vous permettra de comprendre l’ampleur des dégâts. Les murs de sons se succèdent violemment, les décibels s’apparentent à des lames bien aiguisées. La douleur est palpable à travers l’incessante volonté de déranger l’auditoire de par les sons et les paroles perturbantes. L’expérience en est transcendante et décapante.»

Mes enceintes font défauts - www.mesenceintesfontdefaut.com

«Par le biais d'Un regard froid, son projet sonore et bruitiste, le Québécois trouve le canal lui permettant de faire copuler cruauté extrême et noirceur crapoteuse, ouvrant les vannes d’un torrent fielleux qu’aucun barrage ne vient jamais endiguer. "Palinodie" repousse les limites de l’audible et à leur chères études bons nombre d’"artistes" qui jouent à qui sera le plus hargneux, le plus violent. Ils peuvent d’ors-et-déjà abdiquer face cette déflagration dont prétendre qu’elle est rude tient du doux euphémisme, morceau de viande avariée qui dégueule des toxines hallucinées.»

Le Cercle Noir - childericthor3.blogspot.com

credits

released October 5, 2018

license

all rights reserved

tags

about

Cioran Records France

We condemn.
We declaim the trial.
Neither fatalism nor free will.
We are the plants that appear to their own demise.
The root is damaged, soon the branches will follow.
Our souls are pure, but become corrupted in their corrupt bodies.
Our days devour us.
The muse gives off its best scent when broken.
We believe that the tree's worst enemy is the seed that comes out of its kidneys.
... more

contact / help

Contact Cioran Records

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Palinodie (Anticinéma), you may also like: